« Ayant appris qu'il y avait, à Cabourg, un hôtel, le plus confortable de toute la côte, j'y suis allé. Depuis que je suis ici, je peux me lever et sortir tous les jours, ce qui ne m'était pas arrivé depuis six ans. » Voila ce qu'écrit Marcel Proust à Mme de Caraman-Chimay durant l'été 1907. Pendant sept ans, il va revenir, chaque été, dans cet hôtel nouvellement construit et qui lui offre tout le confort moderne nécessaire à sa santé fragile. 1907 est également l'année où il commence l'écriture dantesque d'une suite de romans formant une vaste comédie humaine de plus de 200 personnages : A la recherche du temps perdu. Il devient alors, pour beaucoup de critiques, le précurseur du roman moderne avec cette oeuvre.

Cabourg s'appelle Balbec

Marcel Proust a donc immortalisé le Cabourg du début du siècle dernier en renommant la station balnéaire du nom de Balbec. Dans A l'ombre des jeunes filles en fleurs, notamment, l'auteur dépeint la vie qui occupe le Grand Hôtel et la promenade qui longe la plage. « Cette salle à manger de Balbec, apparaissait nue, emplie de soleil vert comme l'eau d'une piscine. A quelques mètres de celle-ci, la marée pleine et le grand jour élevaient, comme devant la cité céleste, un rempart indestructible et mobile d'émeraude et d'or. » Jean-Paul Henriet, actuel maire de Cabourg et fervent proustien, rappelle que « Balbec est le nom de lieu le plus cité dans l'oeuvre de Marcel Proust ».

La station honore son illustre auteur

Depuis sept ans, Cabourg et Trouville organisent le plus grand colloque proustien mondial avec le Balbec normand, où des conférenciers de renommée internationale viennent partager des réflexions ou des thématiques sur l'univers de l'écrivain. Cette année, en septembre auront lieu les premières journées musicales Marcel Proust avec des artistes prestigieux de la musique classique. Mais aujourd'hui, c'est le Pays d'art et d'histoire en pays d'Auge qui se charge de faire découvrir à travers la station, les lieux que fréquentait Marcel Proust. En compagnie d'une guide conférencière, les curieux auront l'opportunité de se plonger dans le Cabourg de la Belle Epoque et d'entendre parler de la fameuse madeleine de Proust.

Source : http://www.ouest-france.fr/normandie/deauville-14800/quand-cabourg-devient-le-balbec-de-marcel-proust-1315604

Madeleines de Proust

 

Journées Musicales Marcel Proust

 

Biographie de Marcel Proust

Site mairie de Cabourg : www.cabourg.net/spip.php?article54